CIC News > Latest News > Immigrate > Quebec > Le gouvernement du Québec dévoile de nouveaux détails sur leur nouveau système de classement pour les déclarations d’intérêt Le Québec considèrera l’expérience professionnelle obtenue aux Etats-Unis parmi les facteurs de sélection.

Le gouvernement du Québec dévoile de nouveaux détails sur leur nouveau système de classement pour les déclarations d’intérêt Le Québec considèrera l’expérience professionnelle obtenue aux Etats-Unis parmi les facteurs de sélection.

Font Style

Font Size

Le Québec a dévoilé de nouvelles informations Mercredi détaillant comment les candidats dans la nouvelle Banque de Déclaration d’Intérêt seront organisés puis classés.

Le système de classement prend en compte l’expérience professionnelle obtenue au Etats-Unis, faisant du système d’immigration du Québec le seul comptant l’expérience professionnelle des Etats-Unis au moment de classer les candidats.

Les nouvelles régulations, publiées dans l’édition du 1er août de la Gazette officielle du Gouvernement du Québec, indiquent que les candidats soumettant une demande dans le cadre de la nouvelle Banque de Déclaration d’Intérêt du programme seront répartis en deux groupes : un pour les candidats qui habitent au Québec et satisfont à un ensemble de critères et un pour les candidats qui habitent en dehors du Québec.

Le premier groupe se constituera des candidats qui :

  • Ont déjà une offre d’emploi au Québec ; OU
  • Habitent au Québec avec l’objectif principal de travailler et
    • Possèdent un permis de travail ainsi qu’un diplôme admissible provenant d’un établissement d’enseignement Québécois
    • Possèdent un permis de travail valide pour une période de 12 mois ou plus, ont 6 mois d’expérience professionnel à temps pleins et sont présentement employés à temps plein.

Les candidats du premier groupe seront classés par les résultats qu’ils obtiendront selon les sept facteurs suivants :

  1. Age
  2. Diplôme du Québec
  3. Expérience professionnelle au Canada ou aux Etats-Unis
  4. Maîtrise du français
  5. Connaissances d’autres langues
  6. Niveau de scolarité
  7. L’éducation et les capacités linguistiques en français de l’époux/se ou conjoint/e de fait

Les candidats dans ce groupe recevront également des points pour les facteurs de transférabilité des compétences suivants :

  1. Education combinée avec les compétences linguistiques en français (soit les leurs ou s’il y a lieu, celles de leur époux/se, quiconque reçoit le résultat le plus élevé)
  2. Education combinée avec l’expérience professionnelle au Canada ou aux Etats-Unis ainsi qu’avec les compétences linguistiques en français ;
  3. Expérience professionnelle étrangère combinée avec les compétences linguistiques en français
  4. Expérience professionnelle étrangère combinée avec l’expérience professionnelle au Canada ou aux Etats-Unis ainsi qu’avec les compétences linguistiques en français.

Le deuxième groupe se constituera des candidats qui n’habitent pas au Québec présentement.

Les candidats de ce  groupe seront classés de par les résultats qu’ils obtiendront selon les huit facteurs suivants :

  1. Age
  2. Diplôme du Québec
  3. Expérience professionnelle au Canada ou aux Etats-Unis
  4. Formation dans un domaine en demande par le Québec
  5. Maîtrise du français
  6. Connaissances d’autres langues
  7. Niveau de scolarité
  8. L’éducation et la maîtrise français de l’époux/se ou conjoint/e de fait

Les candidats du deuxième groupe recevront également des points pour les combinaisons de facteurs de transférabilité des compétences indiquées ci-dessus.

Le gouvernement du Québec n’a pas encore dévoilé le système de pointage pour les différents facteurs et combinaisons des compétences.

Les nouvelles lois stipulent que le Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec (MIDI) pourrait émettre des Invitations à présenter une demande de Certificat de Sélection du Québec (CSQ) aux candidats ayant les scores les plus élevés ou basé sur l’ensemble des critères ou conditions qui sont considérés comme étant une priorité.

Les modifications sur la Loi de l’Immigration du Québec stipulent que les invitations peuvent être émisessur la base « d’une condition ou un critère de sélection ou tout autre critère relatif à la capacité d’un ressortissant étranger à séjourner ou à s’établir au Québec avec succès, tel un métier, une profession ou une formation. »

D’autres critères peuvent inclure « une région de destination au Québec, un pays ou une région affecté par une crise humanitaire ou l’existence d’un engagement international. »

Les candidats qui reçoivent une invitation à présenter une demande et soumettent une demande, devront satisfaire au seuil minimal requis pour le programme en fonction de la grille de sélection du Programme Réguliers des travailleurs qualifiés du Québec (PRTQ).

Pour plus de détails à ce sujet, cliquez ici.

Calculez votre note de passage pour le Programme Régulier des Travailleurs Qualifiés dès maintenant.

Entrée Express ? Un peu

Des similarités ainsi que d’importantes différences apparaissent entre les structures de classement du programme Fédéral d’Entrée Express et celui de la Banque de Déclaration d’Intérêt du Québec.

Le bassin d’Entrée Express comprend les candidats des programmes des Travailleurs Qualifiés, des Métiers Spécialisés et de l’Expérience Canadienne.

Le système d’Entrée Express fait des sélections de candidats à intervalles réguliers (souvent toutes les deux semaines) et a invité plus de 86,000 candidats à présenter une demande de résidence permanente l’année dernière.

Comme le Québec, les candidats pour les trois volets compris dans le système d’entrée Express sont classés selon les facteurs de capital humain principaux et les facteurs de transfert de compétences. Des points supplémentaires peuvent être attribués aux candidats qui ont une offre d’emploi Canadienne, une désignation provinciale, un frère ou une sœur au Canada, un diplôme Canadien ou des compétences linguistiques en français.

Les points supplémentaires peuvent varier entre 15 et 600 points pour une désignation provinciale, ce qui peut aider les candidats à obtenir la résidence permanente plus vite.

Pour le moment, les détails du classement indiqués par Québec n’incluent pas de tels points supplémentaires. Cependant, la séparation des candidats du PRTQ en deux groupes pour ceux qui ont une offre d’emploi au Québec, ont été scolarisé au Québec ou ont de l’expérience professionnelle au Québec pourrait avoir le même effet.

La division des candidats au Programme Régulier des Travailleurs Qualifiés en deux groupes pourrait aboutir à un résultat similaire à celui des sélections spécifiques du programme d’Entrée Express, qui sont limités à un volet de candidats comme celui des métiers spécialisés.

Pour le moment, la plus grande différence entre le système de Déclaration d’Intérêt du Québec et celui du programme Fédéral est la transparence de ces sélections.

Maître David Cohen, avocat principal avec le cabinet juridique d’immigration Campbell Cohen dit que « les invitations émises sous le programme d’Entrée Express sont basées sur le score d’un candidat alors que les invitations émises sous le système de Déclaration d’Intérêt du Québec restent à la discrétion des autorités d’Immigration du Québec. »

« Le Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) peut alors sélectionner les candidats qui satisfont à des critères spécifiques considérés comme étant une priorité pour la province. Les précisions de ces critères restent encore à être dévoilées. »

Afin de savoir si vous êtes éligibles à l’un des programmes d’immigration du Canada, n’hésitez pas à compléter notre formulaire d’évaluation.

©2018 CICNews Tous droits réservés

Tags:

Comments

We welcome your feedback

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.