CIC News > Latest News > Immigration > Quebec > Les premières invitations par l’entremise du système de déclaration d’intérêt du Québec seront bientôt lancées Les employeurs auront accès à la banque des candidats du Programme des travailleurs qualifiés du Québec en février prochain.

Les premières invitations par l’entremise du système de déclaration d’intérêt du Québec seront bientôt lancées Les employeurs auront accès à la banque des candidats du Programme des travailleurs qualifiés du Québec en février prochain.

Font Style

Font Size

Le Québec lancera bientôt ses premières invitations aux candidats du Programme des travailleurs qualifiés du Québec qui ont enregistré une déclaration d’intérêt dans son portail en ligne Arrima, a déclaré le ministre de l’Immigration de la province.

Arrima, le système en ligne de gestion des demandes d’immigration du Programme des travailleurs qualifiés du Québec (PRTQ), a été lancé l’an dernier pour recevoir les déclarations d’intérêt (DI) et gérer sa banque de candidats.

Une DI n’est pas une demande, mais plutôt un moyen pour les candidats d’aviser le ministère de l’Immigration du Québec qu’ils aimeraient être considérés pour un Certificat de sélection du Québec (CSQ).

Depuis le lancement d’Arrima en septembre dernier, environ 100 000 déclarations d’intérêt ont été déposées.

Le système de gestion des demandes d’immigration basé sur la déclaration d’intérêt a remplacé l’ancienne application sur papier qui fonctionnait selon le principe du premier arrivé, premier servi et qui, selon le gouvernement du Québec, ne répondait pas aux besoins réels du marché du travail dans la province.

Dans le cadre du système de DI, les profils obtiennent une note en fonction de facteurs tels que la scolarité, le domaine de formation, l’expérience de travail et la maîtrise du français.

Découvrez si vous êtes éligible pour l’immigration canadienne.

Les candidats sont ensuite invités à présenter une demande de CSQ en fonction de leurs résultats ou d’autres facteurs comme les besoins en main-d’œuvre dans les régions périphériques de la province.

Les personnes qui demandent et reçoivent un CSQ présentent ensuite une demande de résidence permanente au ministère fédéral de l’Immigration du Canada, qui vérifie l’admissibilité médicale et criminelle.

Lors d’une conférence de presse cette semaine, le ministre de l’Immigration du Québec, Simon Jolin-Barrette, a déclaré que le système Arrima est conçu pour faire correspondre les demandes d’immigration aux besoins en main-d’œuvre du Québec et réduira par la suite le délai de traitement des demandes à six mois.

M. Jolin-Barrette a invité les milliers de personnes dont les demandes en instance ont été rejetées à la suite de l’adoption de nouvelles réformes aux lois provinciales sur l’immigration plus tôt ce mois-ci à remplir une DI. Il a par ailleurs indiqué que la priorité sera accordée aux 3 700 candidats qui sont déjà au Québec.

Plus précisément, le gouvernement lancera les premières invitations aux candidats qui :

  • ont demandé un certificat de sélection en vertu du PRTQ et étaient des résidents temporaires du Québec au moment de leur demande ;
  • ont fait une demande de CSQ dans le cadre du Programme des travailleurs qualifiés du Québec et étaient au Québec à partir du 16 juin 2019 ;
  • détiennent une offre d’emploi validée par un employeur du Québec.

Accès pour les employeurs à Arrima

Le ministère de l’Immigration du Québec a également fourni de l’information sur une nouvelle fonctionnalité du portail Arrima, dont le lancement est prévu en février 2020.

Cette fonction permettra aux employeurs d’accéder à des listes de candidats potentiels qui répondent à leurs besoins particuliers. Les employeurs pourront communiquer directement avec les individus pour leur faire une offre d’emploi par l’entremise du portail Arrima afin d’amorcer le processus d’immigration.

M. Jolin-Barrette a déclaré que les mises à jour d’Arrima s’inscrivent dans le cadre de l’engagement du gouvernement du Québec à remédier aux pénuries de main-d’œuvre dans toutes les régions du Québec.

« Nous avons entendu et écouté les différents besoins dans l’ensemble des régions du Québec ainsi que ceux du milieu économique. L’immigration est l’une des solutions à la rareté de main-d’œuvre qui touche le Québec et nous nous assurerons que les personnes immigrantes qui choisissent de s’y établir seront en mesure de participer pleinement à la société québécoise. »

Découvrez si vous êtes éligible pour l’immigration canadienne.

© 2019 tous droits réservés

Tags: