Québec : les réformes d’un populaire programme d’immigration ne toucheront pas les étudiants et les travailleurs déjà dans la province

Alexandra Miekus, Gabriel Dumitrascu
Published: November 6, 2019

Les étudiants étrangers et les travailleurs étrangers temporaires qui étaient déjà au Québec le 1er novembre n’auront pas à satisfaire aux nouveaux critères d’admissibilité du Programme de l’expérience québécoise (PEQ), a annoncé le ministre de l’Immigration de la province.

Ce volte-face survient un jour après que des partis d’opposition, des groupes d’étudiants, des travailleurs et des étudiants étrangers se sont rendus à l’Assemblée nationale du Québec et ont demandé au ministre de faire preuve d’un peu « d’humanité ».

Depuis le dévoilement des réformes, le 30 octobre dernier, plusieurs avocats et experts ont également manifesté leur opposition et affirmé que celles-ci pourraient nuire à l’image internationale du Québec et à son attrait pour les immigrants. Les milieux des affaires et universitaires se sont aussi dits très préoccupés par les nouvelles mesures.

Le Programme de l'expérience québécoise, ou PEQ, permet aux diplômés admissibles des écoles québécoises ou aux travailleurs étrangers temporaires qui vivent et travaillent dans la province de présenter une demande de sélection permanente pour immigrer au Québec. Les candidats approuvés peuvent recevoir un Certificat de sélection du Québec (CSQ) en aussi peu que 20 jours ouvrables.

Les nouvelles mesures introduites la semaine dernière limitent l’admissibilité à ceux qui sont titulaires d’un diplôme obtenu au Québec dans un domaine de formation admissible et aux travailleurs étrangers temporaires employés dans une profession admissible.

Le ministère de l’Immigration du Québec a d’abord déclaré que les nouveaux critères, qui sont entrés en vigueur le 1er novembre, s’appliqueraient immédiatement à tous les candidats du PEQ, ce qui rendrait inadmissibles bon nombre de ceux qui vivent déjà dans la province.

« Je suis sensible à la réalité des gens qui se sont exprimés hier, il y a eu de nombreux témoignages de gens qui ont été impactés par la réforme. », a déclaré Simon Jolin-Barrette dans une entrevue accordée mercredi matin au 98,5 FM à Montréal.

« Aujourd’hui, je vous annonce que je vais mettre en place une clause de droits acquis pour les gens qui sont déjà sur le territoire québécois, qu’ils soient étudiants ou travailleurs étrangers temporaires. »

Vérifiez si vous êtes admissible aux programmes d'immigration du Québec.

Le premier ministre « respecte ma décision », a déclaré Simon Jolin-Barrette

Simon Jolin-Barrette a affirmé avoir pris cette décision et en avoir informé le premier ministre du Québec, François Legault, tard mardi soir, et ce, après avoir été témoin des témoignages de nombreux étudiants touchés par les nouvelles mesures à l’Assemblée nationale et avoir lu à leur sujet dans les médias.

« Le premier ministre est d’accord avec moi et respecte ma décision », a-t-il déclaré à l’animateur Paul Arcand.

La clause de droits acquis s’appliquera aux personnes qui étudiaient ou qui travaillaient au Québec le 1er novembre 2019, et les réformes qui sont entrées en vigueur ce jour-là ne seront plus appliquées rétroactivement.

Le ministre de l’Immigration a défendu ses réformes et a affirmé que les candidats à l’immigration doivent répondre aux besoins actuels en main-d’œuvre au Québec.

« Ce que j’ai fait au printemps dernier avec le Programme régulier des travailleurs qualifiés du Québec, c’est de sélectionner les gens qui viennent de l’étranger en fonction de leur profil et avec un arrimage avec les besoins du marché du travail, on va faire la même chose avec le Programme de l’expérience québécoise », a-t-il dit.

Lorsqu’on lui a demandé s’il était possible que les listes utilisées pour déterminer l’admissibilité ne soient pas parfaites, Simon Jolin-Barrette a répondu qu’elles proviennent du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et reflètent les professions qui font face à un déficit dans les 17 régions administratives du Québec.

« Il s’agit d’une liste utilisée par de nombreux gouvernements et qui est mise à jour annuellement avec une perspective d’emploi de cinq ans », a-t-il dit.

« Quand nous accordons des CSQ, nous devons nous assurer que les candidats répondent véritablement aux besoins du marché du travail. »

Lundi, le premier ministre du Québec, François Legault, a déclaré que la liste des programmes admissibles au PEQ dans le cadre du volet des diplômés pourrait être révisée pour répondre aux inquiétudes soulevées par les dirigeants d’entreprises et les gens du milieu universitaire de la province.

« Si c’est nécessaire d’ajuster, on ajustera », a dit M. Legault à Radio-Canada.

Vérifiez si vous êtes admissible à un programme d'immigration canadien

2019 CIC News Tous droits réservés

Share this article
Share your voice
Did you find this article helpful?
Thank you for your feedback.
Subscribe to our newsletter
Did you find this article helpful?
Please provide a response
Thank you for your helpful feedback
Please contact us if you would like to share additional feedback, have a question, or would like Canadian immigration assistance.
  • Do you need Canadian immigration assistance? Contact the Contact Cohen Immigration Law firm by completing our form
  • Send us your feedback or your non-legal assistance questions by emailing us at media@canadavisa.com
Related articles
Five provinces invite candidates for provincial immigration in latest draws
Couple with large Canadian flag celebration in mountains.
Immigration Minister imposes higher levels of family reunification on Quebec
A photo of Canada's parliament building.
Five provinces issue more invitations in latest provincial immigration results
Rear view of male tourist in red winter coat canoeing with paddle in Spirit Island on Maligne Lake at Jasper national park, Alberta, Canada
A newcomer’s guide to making Montreal home
Montreal skyline
Top Stories
Do I need a language test to immigrate to Canada?
IRCC increases number of permits it will process under temporary special measures for Palestinian extended family in Gaza
What kind of school should I apply to as an international student in Canada?
Join our free newsletter. Get Canada's top immigration stories delivered to your inbox.
Subscribe
More in Study
What kind of school should I apply to as an international student in Canada?
Two men collaborating on a computer project.
Has IRCC’s LOA verification system successfully protected Canadian international students?
Girl using laptop to have a video call with her friend
Which country allows international students to work the most hours?
teacher helping teenager students at College, learning technology and science in preparatory course for university
Who can study in Canada without a study permit?
friends in university or college bonding in a fun social conversation
Link copied to clipboard