Le Canada facilite l’embauche des travailleurs qualifiés francophones à l’extérieur du Québec

CIC News
Published: March 22, 2016

Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il sera bientôt plus simple pour les employeurs de certaines régions du Canada d’embaucher des travailleurs francophones qualifiés, en vertu d’une nouvelle option appelée La Mobilité Francophone.

Dans le cadre du Programme de Mobilité Internationale (PMI), le volet de la  Mobilité Francophone permettra aux employeurs d’être dispensés de faire une demande d’Etude d’Impact sur le Marché du Travail (EIMT) lorsqu’ils souhaiteront engager des travailleurs pour des emplois de gestion, des emplois professionnels et des emplois techniques et spécialisés au sein de collectivités francophones en situation minoritaire à l’extérieur du Québec. Il est prévu que ce nouveau volet entre en vigueur au 1er juin 2016.

Une EIMT est un document qui sert à prouver l’impact positif ou neutre sur le marché du travail canadien lorsqu’un employeur engage un travailleur étranger dans certaines situations. Le PMI est un programme générique qui englobe les différentes catégories de permis de travail qui sont dispenses de ce critère. Le volet de la Mobilité Francophone est le tout dernier volet qui vient s’ajouter aux autres tels que le permis délivrée en vertu de l’Accord de Libre Echange Nord-Américain (ALENA) ou encore les permis délivré en vertu de Expérience Internationale Canada (EIC).

Les dispenses de l’EIMT sont basées sur :

  • Les avantages économiques, culturels ou autre avantage compétitif pour le Canada; et
  • Les avantages réciproques dont les citoyens et résidents permanents canadiens bénéficient.

Le Ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum, a fait savoir clairement que le gouvernement libéral fond de grands espoirs sur cette initiative, pas seulement pour les économies locales et les employeurs canadiens, mais aussi pour les travailleurs étrangers eux-mêmes. Donner aux travailleurs étrangers qui arrivent au Canada sous ce volet un moyen de transition vers la résidence permanent est clairement le but du gouvernement.

« Nous voulons que les collectivités francophones en situation minoritaire du Canada continuent d’être dynamiques et qu’elles poursuivent leur essor. C’est pourquoi nous allons encourager les travailleurs qualifiés francophones à venir au Canada et à s’établir dans des collectivités à l’extérieur du Québec, ainsi qu’à présenter une demande de résidence permanente s’ils souhaitent rester. » a déclaré Mr. McCallum.

En l’état présent des choses, certains critères quant à la définition des communautés (et par conséquent, quels employeurs) seront susceptible de participer au volet de la  Mobilité Francophone demeurent à définir.

Alors que la majorité des francophones au Canada vivent et travaillent au sein de la province du Québec, de nombreuses régions sont dotée néanmoins de communautés francophones dynamiques. La langue de travail de la plupart de ces communautés reste l’anglais, mais le français conserve un rôle très important au sein de ces communautés. Plus d’un million de canadiens en dehors du Québec confirment que le français est leur langue maternelle. La communauté francophone la plus significative en dehors du Québec reste à l’est de l’Ontario et au Nouveau-Brunswick, mais des communautés francophones non négligeables demeurent dans chaque province et territoire du Canada.

Immigration, Refugiés et Citoyenneté Canada (IRCC, anciennement connu sous le nom de CIC) souhaite faire en sorte que les nouveaux arrivants francophones représentent au moins 4 % de tous les immigrants économiques qui s’établissent à l’extérieur du Québec d’ici 2018 et tend à ce que le total de l’immigration francophone atteigne les 4,4% comme objectif national d’ici 2023.

Pour en savoir plus sur le programme de Mobilité International, veuillez adresser vos questions à l’adresse : wp@canadavisa.com. Merci d’indiquer les informations adéquates sur votre offre d’emploi et vos capacités en français.

© 2016 CICNews All Rights Reserved

Share this article
Share your voice
Did you find this article helpful?
Thank you for your feedback.
Subscribe to our newsletter
Did you find this article helpful?
Please provide a response
Thank you for your helpful feedback
Please contact us if you would like to share additional feedback, have a question, or would like Canadian immigration assistance.
  • Do you need Canadian immigration assistance? Contact the Contact Cohen Immigration Law firm by completing our form
  • Send us your feedback or your non-legal assistance questions by emailing us at media@canadavisa.com
Top Stories
IRCC’s update on its plan to attract global talent
IRCC invites 1,800 candidates in third Express Entry draw this week
Finding your first job as an international graduate in Canada 
Join our free newsletter. Get Canada's top immigration stories delivered to your inbox.
Subscribe
More in Work
Finding your first job as an international graduate in Canada 
candidate's waiting for a job interview in an office.
Six frequently asked questions about Canadian work permits
A group of working professionals, in an office building.
Why IRCC may refuse your application for a post-graduation work permit
Female entrepreneur working using laptop looking at camera.
Am I eligible for a Bridging Open Work Permit?
A Family of four enjoying golden leaves in autumn park
Link copied to clipboard