CIC News > Latest News > Immigrate > Quebec > Le gouvernement du Québec « priorisera » les demandes des travailleurs qualifiés vivant déjà dans la province 3,700 demandes parmi les 18,000 que le gouvernement du Québec a l’intention d’annuler

Le gouvernement du Québec « priorisera » les demandes des travailleurs qualifiés vivant déjà dans la province 3,700 demandes parmi les 18,000 que le gouvernement du Québec a l’intention d’annuler

Font Style

Font Size

Jeudi, le premier ministre de la province du Québec François Legault a abordé la mesure controversée d’annuler 18,000 demandes en inventaire du programme régulier des travailleurs qualifiés. Il a annoncé que la province priorisera 3,700 demandes parmi les candidats travaillant déjà dans la province en vertu d’un visa de résidence temporaire.

Plus tôt cette semaine, le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) de Legault, a reçu une injonction de 10 jours de la part d’un juge de la Cour supérieure du Québec leur ordonnant de continuer à traiter les demandes en inventaire.

L’injonction a été demandée par une association québécoise d’avocats en droit de l’immigration argumentant que le ministre de l’immigration du Québec est requis par la loi d’émettre des décisions en vertu des demandes en attente de traitement et n’a pas le pouvoir discrétionnaire de refuser de le faire.

Le 7 février, la CAQ a introduit le projet de loi 9 demandant l’annulation immédiate des demandes soumises en format papier. Ces demandes ont été soumises avant l’introduction en août dernier du nouveau système électronique de sélection pour le programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ) basé sur la déclaration d’intérêt.

Legault a annoncé aux journalistes que les candidats que la CAQ veut prioriser devront quand même soumettre une déclaration d’intérêt par l’intermédiaire du nouveau portail de la province : Arrima – qui gère la Banque des candidats du PRTQ. Il a également annoncé les déclarations d’intérêt seront traitées une fois que le projet de loi 9 sera adopté par l’Assemblée Nationale.

Le premier ministre répondait aux critiques perçues par la protectrice du citoyen du Québec, Marie Rinfret,dans un sommaire écrit soumis au comité de l’Assemblée Nationale analysant le projet de loi 9.

Mme Rinfret a annoncé que les 18,000 demandes représentent environ 45,000 personnes quand on prend en compte les époux/ses et enfants à charge. De ces 45,000 personnes, 6,000 vivent déjà au Québec.

Marie Rinfret affirme que la décision d’annuler les demandes, prise par la CAQ,manquait de compassion et était « une solution essentiellement administrative à un problème humain ».

La protectrice du citoyen a condamné le gouvernement de la CAQ pour ne pas avoir pris en compte les « projets de vie » que ces demandes représentent et demande alors au gouvernement d’honorer les demandes de ceux qui sont déjà au Québec.

Mme Rinfret a annoncé que chacun des 14,300 demandeurs se trouvant à l’étranger qui ne seront pas priorisés devraient être remboursés pour les frais relatifs à la demande et ceux relatifs aux tests linguistiques. Elle indique également que ces demandeurs devraient recevoir une lettre d’excuse signée par le ministre de l’immigration du gouvernement québécois, Simon Jolin-Barrette.

Lorsque le projet de loi 9 a été introduit, Jolin-Barrette a annoncé que le nouveau système de déclaration d’intérêt est plus approprié pour les efforts faits par la CAQ afin d’adapter la sélection des travailleurs qualifiés aux pénuries de main-d’œuvre de la province.

Lorsque le projet de loi 9 a été introduit, le Ministre Jolin-Barrette avait annoncé qu’annuler les demandes en inventaire était nécessaire pour que le gouvernement puisse se concentrer sur la banque des déclarations d’intérêt et réduire les délais de traitement de 36 à six mois.

Traduit par Lauralee Beaurieux

© 2019 CICNews tous droits réservés

Tags:

Comments

We welcome your feedback

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

+