CIC News > Latest News > economy > Permis de travail : Québec donne priorité à 24 professions Les demandes de permis de travail pour les travailleurs étrangers exerçant ces professions seront placées en tête de liste et bénéficieront d’un traitement priorisé au Québec.

Permis de travail : Québec donne priorité à 24 professions Les demandes de permis de travail pour les travailleurs étrangers exerçant ces professions seront placées en tête de liste et bénéficieront d’un traitement priorisé au Québec.

Font Style

Font Size

Quebec Professions EIMT Québec accorde la priorité aux demandes de permis de travail temporaire dans un certain nombre de professions particulièrement en demande pendant la pandémie de coronavirus.

La province a également renoncé aux exigences minimales de recrutement pour 23 des 24 professions jugées prioritaires. Normalement, les employeurs du Québec doivent démontrer qu’ils ont tenté de pourvoir les postes vacants avec des travailleurs locaux dans le cadre d’une évaluation de l’impact sur le marché du travail (EIMT).

Toutefois, compte tenu des besoins engendrés par la COVID-19, la province supprime l’exigence de recrutement et donne la priorité aux professions suivantes à compter du 10 juin :

Obtenez de l’aide pour les permis de travail canadiens

  • 3012 — Infirmiers/ières autorisés et infirmiers/ières psychiatriques autorisés
  • 3111 — Médecins spécialistes
  • 3112 — Omnipraticiens et médecins en médecine familiale
  • 3124 — Praticiens/iennes reliés en soins de santé primaire
  • 3131 — Pharmaciens/iennes
  • 3211 — Technologues de laboratoires médicaux
  • 3212 — Techniciens/techniciennes de laboratoire médical et assistants/assistantes en pathologie
  • 3214 — Inhalothérapeutes, perfusionnistes cardiovasculaires et technologues cardiopulmonaires
  • 3219 — Autres technologues et techniciens/iennes des sciences de la santé (sauf soins dentaires)
  • 3233 — Infirmiers/ières auxiliaires
  • 3237 — Autre personnel technique en thérapie et en diagnostic
  • 3413 — Aides-infirmiers/ières, aides-soignants et préposés aux bénéficiaires
  • 3414 — Autre personnel de soutien des services de santé
  • 6731 — Préposés à l’entretien ménager et au nettoyage – Travaux légers
  • 6331 — Bouchers/ères, coupeurs/euses de viande et poissonniers/ères — commerce de gros et de détail
  • 8252 — Entrepreneurs/euses de services agricoles, surveillants/tes d’exploitations agricoles et ouvriers/ières spécialisés/ées dans l’élevage
  • 8431 — Ouvriers/ières agricoles
  • 8432 — Ouvriers/ières de pépinières et de serres
  • 8611 — Manoeuvres à la récolte
  • 9462 — Bouchers/ères industriels/elles, découpeurs/euses de viande, préparateurs/trices de volaille et personnel assimilé
  • 9463 — Ouvriers/ières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer
  • 9617 — Manœuvres dans la transformation des aliments et des boissons
  • 9618 — Manœuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer
  • 7511 — Conducteurs de camions de transport

Les demandes d’EIMT doivent être présentées simultanément à Service Canada et au ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI).

Le MIFI, le ministère de l’Immigration du Québec, exige que tous les EIMT soient présentées en français, sauf pour les postes d’aides familiaux à domicile.

Emploi et Développement social Canada (EDSC) peut aider les employeurs à satisfaire aux exigences en matière de français.

Exemption d’EIMT au Québec

Les employeurs québécois n’ont pas besoin d’avoir une EIMT si le travailleur étranger temporaire (TET) qu’ils embauchent répond aux critères suivants :

Le travailleur étranger temporaire doit également appartenir à l’une des catégories suivantes :

  • cherche à prolonger le permis de travail de son employeur actuel ;
  • cherche à renouveler l’autorisation de travail auprès d’un nouvel employeur au Québec ;
  • est un étudiant étranger titulaire d’un permis de travail postdiplôme (PTPD) au Canada et d’une offre d’emploi dans la province ;
  • et titulaire d’un permis de travail dans le cadre du programme Expérience internationale Canada (EIC) et :
    • cherche à prolonger l’autorisation de travail pour l’employeur actuel
    • cherche à le renouveler pour un nouvel employeur au Québec.

Il existe également d’autres situations dans lesquelles les employeurs n’ont pas besoin d’avoir une EIMT, conformément à la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés du Canada. En vertu de cette loi, il existe également des situations où les TET n’ont pas besoin de demander un permis de travail à IRCC.

Les employeurs qui souhaitent embaucher des travailleurs étrangers temporaires qui ne répondent pas aux critères énumérés ci-dessus doivent suivre le processus normal d’EIMT pour l’embauche de talents étrangers au Québec.

Obtenez de l’aide pour les permis de travail canadiens

Vous avez besoin d’aide avec le processus de demande de permis de travail temporaire ? Contactez wp@canadavisa.com.

Traduit de l’anglais par Alexandra Miekus

© 2020 CIC News Tous droits réservés

Comments

We welcome your feedback

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.